Macky Sall : "Avec le BRT, Dakar sera plus attractif" 28 octobre 2019

Prévu comme un apport déterminant dans l’organisation des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) de 2022, le Bus Rapide de Transit (BRT) entre dans le cadre des projets de transport collectif urbain et interurbain initiés par le Sénégal. Son objectif est de changer le visage de Dakar.

« Le BRT, le TER, la rénovation prochaine du chemin de fer Dakar-Bamako, la facilitation des transports collectifs urbains et interurbains, la construction des ponts à Dakar concourent à la satisfaction de l’objectif de mobilité pour tous », a déclaré, lundi à Guédiawaye, le président Macky Sall, lors de la cérémonie de lancement des travaux du projet. La réalisation des infrastructures routières et ferroviaires de qualité est en cohérence avec la vision de Macky Sall de renouveau urbain et de développement territorial inclusif et durable.

Le projet BRT participe à l’ambition de doter le Sénégal d’un système de transport multimoderne apte à concilier les objectifs d’ordre économique, écologique et social. « C’est tout le sens des investissements importants consentis », s’est presque justifié le président Sall. En effet, c’est un projet très coûteux en investissements.

Le BRT en chiffres

C’est un projet de 300 milliards F CFA dont 184 milliards de la Banque mondiale. Il y a eu également des apports de l’Union européenne et la Banque européenne d’investissements ainsi que du fonds mondial pour le climat avec 21,5 milliards F CFA. « Il y a eu un mécanisme de financement innovant avec 15% de parts émanant du secteur privé », a précisé le chef de l’Etat.

Pour l’exploitation, confiée à l’entreprise chinoise CRBC, elle est également basée sur un partenariat public privé avec la participation de l’Etat et du secteur privé local à hauteur de 30% dans le capital de la future société d’exploitation. Macky Sall a rappelé que l’entreprise avait un délai contractuel de 30 mois pour finaliser le projet BRT. Et mieux, il souhaite que ce délai soit « réduit à 25 mois ».

Etabli sur un parcours de 18 kilomètres allant de Guédiawaye à Dakar-Plateau, avec la capacité d’accueillir 300 000 voyageurs quotidien, le BRT présente les caractéristiques suivants : « moderne, confortable mais sûr et un prix abordable ». Il permettra également de réduire de moitié le temps du trajet entre Guédiawaye et Dakar. « C’est un projet vert. C’est la contribution du Sénégal à la réduction des gaz à effet de serre comme le voulait la Cop 21 ; il va améliorer la qualité de l’air avec l’engouement vers les transports collectifs. Avec le BRT, Dakar sera plus vert, plus propre, plus viable et plus attractif ».

Source : Le Soleil

HAUT